La digitalisation des fédérations pour garantir le lien

Cela fait de nombreuses années que l’essor du digital a bousculé nos modes de fonctionnement. Ce n’est pas un fait nouveau, avec le développement d’internet, la connectivité entre les individus n’a cessé de toucher des aspects de plus en plus variés de leur vie quotidienne. Dans notre série Sitebunch et vous, nous avons décidé de nous pencher aujourd’hui sur le secteur sportif qui n’échappe pas à cette évolution digitale des pratiques et dont les enjeux sont bien spécifiques.
Comme nous avons développé un CMS cloud multi-site qui fait la part belle à la mise en réseau des différents écosystèmes auxquels il s’adresse, nous abordons dans cet article le secteur sportif par le prisme des différentes structures fédérales qui mettent en relation clubs, ligues et comités.

En France, c’est la jeunesse qui détient le plus grand nombre de licences. Cette tranche de la population, née avec les réseaux sociaux et le digital dans le sang, consomme le sport différemment. Il apparaît donc nécessaire pour les fédérations sportives d’intégrer cette transformation digitale au cœur de leur développement. Cette petite révolution, parfois encore difficile à comprendre pour les fédérations il y a encore quelques années, est peu à peu intégrée par la majorité des acteurs du secteur.

Sport et jeunes

 

Mais si nos jeunes ont représenté un vecteur essentiel de la transition digitale des fédérations, dans un registre beaucoup moins sympathique, la crise sanitaire en a été un autre, qui a malheureusement été subi par nos différentes associations.  

Comment les fédérations vivent-elles la crise ?

En effet, si avec le recul et un optimisme plus que nécessaire, on peut choisir de considérer l’année 2020 comme celle qui a forcé de nombreux secteurs à impulser d’importants changements dans leurs modes de communication – et c’est une bonne chose !  – ses conséquences ont été dans un premier temps, drastiques tant économiquement que du point de vue du lien social. Considérations qui viennent évidemment s’ajouter aux problématiques d’ordre organisationnel auxquelles ont dû faire face bénévoles ou salariés : peut-on continuer l’entraînement ? Avant 20h ? À l’extérieur ? Avant 18h ? Un véritable casse-tête.

Les clubs connaissent une perte d’adhérents. En effet, après une certaine bienveillance au début de la crise, et finalement peu de demandes de remboursement au regard de l’ampleur de la situation, le lien est désormais distendu depuis plusieurs mois entre les différents acteurs et les campagnes d’adhésion forcément moins riches. Ce n’est pas tout, certaines subventions étant allouées selon des critères liés au nombre d’adhérents, l’impact économique est d’autant plus important.

De plus, l’annulation des événements constitue pour les clubs une perte de revenus significative qui est à prendre en compte dans les décisions à venir pour les structures fédérées. Il y a bien sûr une disparité existante selon les sports, mais il est indéniable que les ressources ont chuté. On peut notamment mentionner les clubs sportifs dédiés à la pratique sportive des seniors qui subissent une double peine alors que leur rôle était notamment crucial pour rompre l’isolement des personnes âgées. Cet aspect financier est d’autant plus important qu’on on a bien souvent l’impression que l’investissement dans une solution digitale représente un coût disproportionné, alors qu’à la faveur de la situation actuelle, il s’agit, dans le cas d’une solution multi-site pertinente, d’une source d’économie.

 

Sport et senior

 

Quelles perspectives d’avenir pour la digitalisation des fédérations ?

Alors bien sûr ces constats sont loin d’être réjouissants, mais ils ont le mérite de pouvoir aider à la définition de priorités. Ainsi, la nécessité pour la fédération d’accompagner les clubs, comités et ligues en difficulté apparaît comme évidente. En effet, si certains clubs connaissaient déjà quelques problèmes, cette crise en a accéléré le processus. La place du digital répond donc à des enjeux cruciaux pour le secteur. 

Au niveau des clubs, il faut donc trouver des moyens d’enrichir le lien avec les différents acteurs. En effet, la pérennité d’une association ou d’une fédération dépend en grande partie de l’implication de ses adhérents. Les cotisations soutiennent l’association sur le plan financier, mais le nombre d’adhérents est souvent le reflet de son activité et de sa notoriété. C’est le fil rouge qu’il faut choisir de tisser tant que la situation sanitaire demeurera incertaine.  

Au niveau des fédérations, déployer des canaux de communication en réseau rapides et efficaces pour relayer les différentes informations, par exemple juridiques et économiques, est essentiel. Il s’agit donc d’automatiser certaines tâches fastidieuses grâce à des solutions digitales pertinentes pour faire gagner du temps aux responsables qui ont de nombreuses autres missions à remplir. C’est cette impulsion fédérale qui peut être la garantie d’une digitalisation sereine et globale.

La communication digitale doit représenter le moyen par lequel le lien est perpétué. Certes celui créé avec les adhérents, mais également celui qui est encore à développer, avec les clubs qui sont les premiers en mesure de faire remonter des informations locales à la fédération. Avec cet angle de vue augmenté, celle-ci pourra proposer un accompagnement défini au plus près des problématiques des affiliées, et travailler plus efficacement à un plan de relance nécessaire à la reprise d’activité.

Les outils digitaux peuvent donc assurer une interaction quotidienne avec une communauté et ainsi garantir une véritable interaction même les jours sans « moments forts » que sont les matchs ou compétitions… Imaginez à titre d’exemple, que l’on puisse produire au niveau fédéral, un contenu qui pourrait être répercuté en un clic sur tout le réseau associatif ? C’est l’une des fonctionnalités natives de Sitebunch. Nous demeurons persuadés qu’il est important de tenter de mettre à profit ce temps de latence pour réinventer les processus internes et valoriser une communication digitale qui trouve particulièrement son sens lorsque les activités sont à l’arrêt. Alors prêts ? Partez !

 

Nous sommes créas, chefs de projets, devs, commerciaux, planneur strat' ou traffic manager au sein de l'agence de communication digitale MOONDA et nous partageons avec vous nos réflexions. Nous parlons de ce qui nous inspire, nous fait vibrer, nous challenge et nous amuse.